"Lundi Matin", c'est un scénario que j'écris depuis un petit moment (Lire ici.) Et le Fonds Culturel Franco-Américain, c'est une partenariat créé depuis 1996 entre la SACEM (France), la Guilde des Scénaristes et la Guilde des Réalisateurs (US) et qui a pour mission de créer des passerelles entre les auteurs et les réalisateurs des deux côtés de l'Atlantique. Et figurez-vous, enfin, que ce fameux fonds organise chaque année un concours de scénario de court-métrage dont les lauréats sont invités une semaine à La Rochelle, juste avant le festival, pour travailler leurs scénars avec des auteurs et réalisateurs professionnels français et américains. Et si je vous parle de tout ça, c'est parce que j'ai gagné.

L'idée maîtresse de cette semaine (tous frais payés !) est de travailler le scénario mais aussi - et surtout - la direction d'acteurs, discipline parfois délaissée en France, et de voir comment l'un peu influencer l'autre, et réciproquement. Ainsi, en plus des huit lauréats qui ont vu leur scénario sélectionné, sont invités des comédiens professionnels afin de travailler chaque scénario en "live action", sous le parrainage des intervenants professionnels. On ne sait pas encore qui sont les français, mais on sait que le réalisateur américain est Jon Amiel (Sommersby, Copycat, Haute Voltige...) et l'auteur Peter Lefcourt, un scénariste de télé réputé aux Etats Unis.

Vu l'emploi du temps hier : beaucoup de travail et de rencontres en perspective. Et puis après, je reste pour le Festival du film de la Rochelle, partenaire du projet. Bref: youpi.